vendredi 23 juillet 2010

La Navigation et le Commerce (Eugène Guillaume sculpteur)

Au mois de juin se sont achevés les travaux de ravalement du palais de la Bourse. C’est l’occasion pour moi de revenir sur l’historique d’une partie du décor.
Le chantier du palais de la Bourse, construit sur les plans de l’architecte Pascal Coste (1787-1879) et dont la première pierre est posée par le prince-président Louis-Napoléon Bonaparte en 1851, dure de 1854 à 1860. Le 11 août 1857 sont entérinées les premières commandes de sculptures : Auguste Ottin (1811-1890) obtient les statues Euthymènes et de Pythéas pour les niches de la façade ; Armand Toussaint (1806-1862) reçoit le bas-relief de le la loggia et le couronnement de l’attique ; à François Gilbert (1816-1891) échoient les voussures de la grande salle. Le 24 novembre 1857, la Chambre de Commerce entérine la proposition de l’architecte d’un supplément de sculpture afin d’orner la partie inférieure des arrières-corps de la façade principale.

Eugène Guillaume, La Navigation et Le Commerce
Modèle au 1/3 d’exécution, plâtre patiné, 1857
Réserves des musées de Marseille, 4e arrondissement

Eugène Guillaume (1822-1905) est proposé pour ce supplément de décoration. Les maquettes figurant La Navigation (attributs : rame, sextant, ancre, carte marine, dauphins) et Le Commerce (attributs : caducée, poignée de main, produits d’échange – amphore d’huile d’olive, blé, bois – et corne d’abondance) sont soumises à la Chambre de Commerce le 24 novembre 1857, ce qui indique que le projet avait déjà été élaboré en amont. Une somme de 20000 francs-or est allouée au sculpteur pour ces travaux. La sculpture de ces deux hauts-reliefs va bon train. Guillaume, à la demande de son commanditaire, corrige la trop grande symétrie des putti accompagnant le génie de la Navigation et présente les modèles définitifs dès décembre, lesquels sont acceptés. L’année 1858 est consacrée à la réalisation des modèles en plâtre. Le 24 février 1859, les praticiens entrent en scène et entament la mise aux points, permettant le dégrossissage et la taille des blocs de pierre par les praticiens. Guillaume débarque sur le chantier le 8 juin suivant pour apporter les finitions, ce qui est chose faite le 11 juin. À cette date, il reçoit une récompense de 1500 francs-or pour son extrême diligence et la qualité de son exécution.

Eugène Guillaume, La Navigation et Le Commerce
hauts-reliefs pierre, 1859
Palais de la Bourse, La Canebière, 1er arrondissement

Eugène Guillaume, Le Commerce, haut-relief pierre, 1859
Signature, palais de la Bourse, La Canebière, 1er arrondissement

Aucun commentaire: