vendredi 28 mars 2008

Louis Botinelly, sculpteur incontournable dans la Marseille du XXe siècle (2)

« Louis Botinelly, sculpteur incontournable dans la Marseille du XXe siècle »… Chapitre 2 :

Louis Botinelly, Atlantes du Palais de Marseille et des Arts de la Provence, pierre, 1922
Parc Chanot, 8e arrondissement

Peu à peu, sa notoriété grandissante et des relations patiemment entretenues lui gagnent des commandes prestigieuses. Ainsi, dans le cadre de l’Exposition coloniale de 1922, Marius Dubois lui confie-t-il la décoration du Palais de Marseille et des Arts de la Provence. Contrairement aux autres constructions dont le destin est éphémère, ce pavillon est appelé à devenir par la suite le local du musée du Vieux-Marseille ; Botinelly y apporte donc un soin tout particulier. Il compose deux atlantes musculeux, génies de l’olivier et du pin auxquels un tronc sert de gaine, afin de soutenir le balcon d’honneur. L’œuvre, dans la lignées des cariatides de Pierre Puget à Toulon, revêt suffisamment d’importance aux yeux du sculpteur pour que l’un des modèles en plâtre le représente au Salon des artistes français de 1922 (n°3070).

Louis Botinelly, Les Colonies d’Asie, groupe en marbre, 1927
Escalier monumental de la gare Saint-Charles, 1er arrondissement

Marius Dubois recommande Louis Botinelly au sénateur maire de Marseille Siméon Flaissières, dont il fut le secrétaire particulier. De fait, les édiles lui font bientôt confiance pour collaborer à la réalisation d’un décor longtemps ajourné, celui de l’escalier monumental de la gare Saint-Charles. Le marché de gré à gré avec les sculpteurs est entériné le 26 février 1924. Botinelly reçoit donc la commande de deux groupes pour le pied de l’escalier, moyennant 80 000 francs : Les Colonies d’Asie et d’Afrique, évocation tardive de l’exposition de 1922. Le 18 juin 1925, les blocs de marbre sont installés sur le site : la taille des sculptures s’effectue sur place d’après les modèles exécutés dans l’atelier. Enfin, une fois les travaux de statuaire achevés, l’inauguration solennelle du monument a lieu en présence du président de la République Gaston Doumergue, le 24 avril 1927. Cette même année, l’artiste présente le buste en marbre de Siméon Flaissières au Salon (n°2996).
[à suivre]

Aucun commentaire: